DDG
DDG

Un refuge pour les amoureux du « birdie » et des oiseaux sauvages

23 Octobre 2021

Publié par Gisèle en II actes, le 23 octobre 2021
 

Le Domaine du Gouverneur, un refuge pour les amoureux du « birdie » et des oiseaux sauvages.

 

 

Il est des lieux préservés et rares où l’on aimerait voir s’éveiller tous les matins du monde. Le Domaine du Gouverneur est de ceux-là. Au cœur de la Dombes, dans une véritable réserve naturelle, il donne le privilège à ses invités de pratiquer le golf sur deux parcours 18 trous en côtoyant une faune et une flore d’une richesse incroyable ou tout simplement, pour les non-initiés comme moi, de séjourner dans un hôtel-restaurant 4 étoiles des plus agréables.

 

Je dois bien avouer qu’avant de franchir le seuil de ce domaine, j’avais quelques appréhensions. Pour la profane que je suis, un « caddie » est utile pour faire les courses, une « ace » prend un accent très tennistique, « l’albatros » se niche plutôt du côté de l’océan, tout comme les « bunkers » de la côte atlantique à bien y réfléchir ; le « swing » se réveille en moi en écoutant un bon air de Duke Ellington et le « grand Slam » me fait davantage penser à un jeu télévisé plutôt qu’à des compétitions de golf !


 

DDG

Un site unique

 

A bas les complexes et autres préjugés ! Allons profiter de ce site unique et nous gaver de calme et de nature à n’en plus pouvoir, avec ou sans « club » car il s’agit bien là de la volonté de nos hôtes que de satisfaire chacun de ses invités, membre du Club House ou simple client de l’hôtel ou de son restaurant bistronomique, la Table du Gouverneur ; qu’il se sente à son aise et vive sa propre expérience au domaine.

 

 

D’ailleurs le charme opère tout de suite dès l’apparition du château médiéval du Breuil, ancien fief des Gouverneurs de la Dombes. Il insuffle au complexe un caractère hors du commun. Mais ce qui est encore plus rare, oserais-je dire, c’est le site lui-même : 350 hectares de nature protégée et préservée par les propriétaires et les équipes de professionnels qui entretiennent les parcours. On ressent inéluctablement, qu’ici, on est soucieux de la biodiversité malgré les exigences de la technicité sportive du terrain. La qualité du gazon des greens est aussi importante que le bien être des chouettes hulottes, l’aménagement des zones de nidification des fourmis ou encore la reproduction naturelle de la carpe en pisciculture

 

Ici, on est soucieux autant des clients que du milieu dans lequel il évolue.

 

 

Les étangs sont exploités de manière rationnelle, on cultive le chanvre et le sarrasin, on confie l’entretien des terrains limitrophes à des Huçuls, une race rustique de chevaux polonais, pratiquant ainsi une forme originale d’éco-pâturage. Le Domaine du Gouverneur est bel et bien dans l’air du temps, ou plutôt dans l’air de son temps, celui du respect sincère de l’environnement ; ce qui ne l’empêche pas d’être également le plus grand golf de la région Auvergne-Rhône-Alpes. N’est-ce pas un vrai luxe que de pouvoir, entre deux swings ou deux backspins, surprendre un héron cendré ou une envolée de canards milouins ?

 

P1060340.JPG



 

L'hôtel à la décoration soignée

 

Les clients de l’hôtel et du restaurant ne sont pas en reste et sont tout autant choyés.

 

 

Que ce soit à l’entrée avec le joli sourire et la disponibilité sans faille des hôtesses ou le petit mot d’accueil déposé discrètement sur la table du salon écrit sur une gracieuse et poétique papèterie à l’effigie du domaine, tout nous prédispose à nous sentir bien et à passer un agréable séjour.

 

 

Nous n’avons que l’embarras du choix avec les cinquante-trois chambres de l’hôtel. A vous de choisir si vous préférez dormir dans le charmant pavillon, anciennes écuries du château ou dans la Tour Bourbon, une aile aux accents plus contemporains. Quoiqu’il en soit, la décoration est tout aussi soignée de la chambre classique à la suite, en passant par la chambre supérieure. Des papiers peints audacieux ont été choisis pour offrir une touche actuelle et singulière aux espaces. Les tonalités sont à la fois douces et acidulées : les vert céladon côtoient les jaune safran et les bleu canard.

 

 

Les lignes sobres du mobilier en bois blond se chargent d’adoucir l’atmosphère. Tout n’est qu’élégance, épure et style. Dans les suites, ce qui est fou, c’est la vue à 180° sur le golf. Il n’y a pas que le papier peint qui est panoramique, et c’est un luxe supplémentaire !

 

Découvrir le lever du soleil sur l’étang du practice n’a pas de prix. Le décor environnant fait suit à l’ambiance apaisante et feutrée de la chambre. On se sent privilégié, en symbiose avec la précieuse nature de La Dombes.


P1060312.JPG

 

La table du Gouverneur

 

On se sent également très bien au restaurant, la Table du Gouverneur. Pas de chichi ni de flonflon, juste de la classe et de l’authenticité.

 

A cette table, on ne nous propose que des mets délicats et simples parsemés de saveurs d’ailleurs pour le plus grand plaisir de nos papilles. Les chefs Alexandre Porceillon et Loïc Harmant vous offrent une carte gourmande déclinée au gré des saisons, que vous veniez de terminer votre partie de golf ou que vous vous octroyiez simplement une petite parenthèse en amoureux ou entre amis. La cuisine bistronomique est elle aussi authentique et raffinée.

 

 

Les intitulés des plats sont sans prétention et vont droit au but avec honnêteté : la tomate en déclinaison, le thon snacké, l’œuf basse température , le foie gras pour les entrées ; la volaille en ballottine, le veau cuit basse température, l’omble chevalier en filet ou encore le tofu grillé pour les plats. Et les desserts ? Quels desserts ! De véritables petites madeleines de Proust. Le chef pâtissier semble se délecter du plaisir de réinterpréter en toute simplicité des classiques pour que l’on garde en mémoire des goûts authentiques mais uniques.

A bien y réfléchir « unique » est bel et bien l’adjectif qui qualifie le mieux le Domaine du Gouverneur dans son ensemble. N’est-il point unique de manger en terrasse devant un putting green face à un château médiéval ? N’est-il point unique de se réveiller entouré d’une véritable réserve naturelle et des parcours d’un des plus grands golfs de France ? N’est-il point unique de s’entraîner sur un practice plongeant dans un étang au soleil levant ?

 

P1060276.JPG

 

Chacun y a sa place

 

Au final, que l’on soit golfeur chevronné ou non initié comme moi, on a toutes les raisons de vouloir se réfugier au Domaine du Gouverneur : pour pratiquer le golf évidemment, pour dîner au restaurant, séjourner à l’hôtel mais aussi partir en séminaire ou même célébrer son mariage dans un cadre hors du commun.

 

 

Chacun y a sa place, du club house aux accents anglais au kiosque en passant par la piscine de l’hôtel. Ici, on se met un point d’honneur à faire tomber les a priori et préjugés. Le Domaine n’est pas simplement un golf de renom, il est un golf de renom niché dans un site naturel préservé ouvert à tous à moins d’une demi-heure de Lyon…

 

 

Pour ma part, j’ai aimé me tirer du lit aux aurores pour le bonheur simple de regarder le soleil se lever sur l’étang du practice ; j’ai apprécié découvrir, telle une fashion addict, les dernières tendances des tenues de golf au proshop ; j’ai adoré arpenter les deux parcours Le Breuil et Montaplan en golfette et ainsi réaliser un rêve d’enfant ; j’ai été bouleversée en caressant les chevaux Huçuls des Carpates tout en admirant un vol de cigognes. Oui, j'ai aimé être conquise définitivement par le Domaine du Gouverneur, refuge des amoureux du « birdie » et des oiseaux sauvages.
 

 




écrit par Gisèle en II Actes
www.giseleen2actes.com


A suivre absolument sur les reseaux sociaux

Actualités

Lire plus

DDG

18 Juillet 2022 / Germain Ruste - Directeur du Golf

Obtention du Label Argent "Golf pour la Biodiversité"

DDG

23 Octobre 2021 / Gisèle en 2 actes

Un refuge pour les amoureux du « birdie » et des oiseaux sauvages

Il est des lieux préservés et rares où l’on aimerait voir s’éveiller...

DDG

18 Juillet 2022 / Germain Ruste - Directeur du Golf

Obtention du Label Argent "Golf pour la Biodiversité"

DDG

23 Octobre 2021 / Gisèle en 2 actes

Un refuge pour les amoureux du « birdie » et des oiseaux sauvages

Il est des lieux préservés et rares où l’on aimerait voir s’éveiller...